Le métier de berger

Comment

Non classé
Berger

Le berger est un individu chargé de veiller sur un troupeau de moutons (certains bergers peuvent surveiller d’autres bétails, mais lorsque la race n’est pas précisée, il s’agit toujours de moutons).

Il se doit de les surveiller dans les prairies ou bien, le plus souvent, dans des zones montagneuses.
Il est quasiment toujours accompagné par un chien de berger, souvent un border-colley, plus utile pour le rassemblement des brebis que pour leur protection, ou encore un berger des Pyrénées, qui lui a pour rôle de tenir les prédateurs à l’écart, qu’il s’agisse d’autres chiens, de loups ou encore d’ours.

Le métier de berger est sans aucun doute l’un des plus anciens de la planète, les premiers ayant apparus en Asie mineure il y a environ 10000 ans.
A cette époque, les moutons étaient élevés pour tout ce qu’ils avaient à offrir, leur viande, leur lait, et surtout leur laine, principal matériau utilisé pour le tissage de vêtements.
En effet, lors de la tonte des moutons, on récupère la toison en laine de l’animal, puis les brins servent ensuite au tissage.

Berger 2

Le berger suit son troupeau, c’est rarement lui qui le mène en fait, il est la pour le surveiller, le guider quand c’est nécessaire, mais pas plus.

Comme il était beaucoup plus rentable de cultiver du blé ou des céréales dans les zones de basses altitude ou dans les vallées fluviales, l’élevage des moutons se confina alors surtout dans les zones accidentées ou montagneuses.

Dans le temps, les bergers n’étaient pas à proprement parler rémunérés.
Le plus souvent, ils habitaient dans de toutes petites maisons, des bories, ou capane, et vivaient de ce que les éleveurs dont il gardaient les moutons leur donnaient, ou bien de la chasse.

La transhumance

La transhumance est l’un des moments clé de la vie d’un berger, puisqu’il s’agit d’une migration périodique du bétail, de la plaine vers la montagne, ou bien de la montagne vers la plaine, migration durant laquelle le berger accompagne son troupeau.

On distingue deux types de transhumances :
– La transhumance estivale, où les troupeaux originaires des basses plaines montent vers les pâturages d’altitude
– La transhumance hivernale, où les troupeaux de montagne fuient les rigueurs du climat en descendant vers les plaines tempérées.

Aujourd’hui, le métier de berger, longtemps considéré comme perdu ou réservé aux marginaux, mais il revient peu à peu sur le devant de la scène, et certaines écoles d’agronomie proposent même une formation dédiée, pour devenir berger.
De plus en plus de jeunes tentent l’aventure, afin de vivre en communion avec la nature et les animaux, et même si leurs rêves sont bien souvent un peu bousculés, il n’en reste pas moins qu’il s’agit sans doute d’une expérience de vie à part entière !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>